Catherine Monce

photo bis

Bonjour,
Pouvez-vous vous présenter pour vos lecteurs mais aussi pour ceux qui ne vous
connaissent pas encore ?

Je m’appelle Catherine et j’ai passé mon enfance et mon adolescence entre Grenoble (Isère) et
Toulon (Var). Les mots m’ont toujours fascinée et je dépensais mon argent de poche dans
l’achat de livres chez un bouquiniste de mon quartier.


Vous êtes aussi photographe. Comment vous est venue cette passion ?

Je souhaitais illustrer mes textes avec mes propres photos ; mais très vite, j’ai su que la photo
elle-même serait un support magique pour raconter des histoires, d’une autre façon.


Avez-vous d’autres passions que l’écriture et la photographie ?

La peinture fait partie de mon univers.
Je passe aussi beaucoup de temps à observer la Nature, une passion transmise par mon
grand-père. Il m’a appris à observer et aussi la patience, indispensable !


Vous avez déjà écrit des livres pour adultes, comment vous est venue l’idée d’écrire pour les
enfants ?

L’envie de partager mon amour du Vivant comme l’a fait pour moi, mon grand-père. Il faut
amener plaisamment les enfants à regarder, observer, respecter pour, plus tard, avoir
conscience et envie de protéger la Nature dans son ensemble. Et puis j’adore les contes pour
enfants !


Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer dans l’écriture ?

Le rythme des phrases ; j’ai toujours été passionnée par la poésie et le théâtre. Et peut-être
aussi parce que mon imaginaire est très bavard…


Comment vous est venue l’idée de cette petite princesse fourmi qui avait envie d’être un autre
insecte ?

Pour le plaisir d’aller à la rencontre d’insectes différents bien sûr et pour m’inscrire dans la
lignée des contes, toujours initiatiques.


Quelles sont vos conditions d’écriture en général que ce soit pour un roman ou une histoire
pour enfants ?

J’écris et je travaille sur mes photos la nuit. En période de création, je dors très peu !
Lorsque je crée, j’ai besoin de calme et surtout je n’aime pas être interrompue. La journée est
dédiée à ma famille et la nuit à mon activité créatrice en compagnie de mes deux chattes et de
ma chienne.


Où puisez-vous votre inspiration ?

Mon imagination se nourrit de mes lectures et de la magie du monde qui nous entoure. Oui, ce
monde est beau si nous persistons à le regarder avec nos yeux d’enfant !


Si vous pouviez vous transformer en un insecte de votre histoire lequel choisiriez-vous et
pourquoi ?

Sans doute en papillon. J’aime beaucoup la danse classique et contemporaine et les papillons
me rappellent la légèreté et la grâce des danseurs.


Que diriez-vous à un enfant pour l’inciter à lire votre histoire ?

Les insectes vivent près de nous ; parfois nous les voyons à peine, parfois ils nous font un peu
peur. Mais quand nous prenons le temps de les regarder alors nous découvrons qu’ils sont
amusants, beaux et qu’ils vivent des histoires passionnantes. Tu peux comprendre qu’ils sont
les habitants de la Nature et qu’il faut les protéger.

Son livre de photographies :

error: Le contenu est protégé.